Le Blog de Nicolas Pontoizeau

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 1 décembre 2006

J'en ai rêvé, le tandem jbrout picasa l'a fait :)

Je viens de découvrir que picasa a été porté sous GNU/Linux il y a peu. L'interface est belle mais finalement c'est un logiciel rempli de fonctionnalités dont je me servirai peu et donc que je vais oublier. Je publie mes photos sans trop me poser des questions du style : "Est-ce qu'il vaut mieux que j'utilise ce filtre ou bien le dernier effet schtroumpf colorant qui-rend-mes-photos-marrantes". Je me limite aux fondamentaux : renommage, commentaires, slideshow et élimination les yeux rouges. En surfant j'ai donc trouvé un petit logiciel qui s'avère être une vraie mine d'or : jbrout!

lire la suite

dimanche 27 août 2006

Mise à jour du cv

Pratiquement un an que mon cv n'avait pas été mis à jour. Avec tout le mal que je m'étais donné c'eut été dommage d'en rester là.

lire la suite

dimanche 13 août 2006

Installer le support linguistique du chinois en quelques clics sur Ubuntu

Beaucoup de sites d'aide décrivent la méthode "apt like" pour installer le chinois. C'est vrai que les outils apt ont l'avantage d'être efficaces mais Ubuntu Breezy, par l'intermédiaire de Gnome, offre des interfaces simples et ergonomiques qui font rapidement le travail à notre place.

J'en profite pour signaler que la méthode est générique. L'arabe, l'hindou, le coréen... s'installeront via la même procédure.

lire la suite

mardi 6 septembre 2005

Unbuntien ça fait du bien!

J'ai remonté mon PC et finalement ma ECS K7S5A n'est pas morte comme je le pensais . C'était juste un faux contact entre le boîtier et la carte qui empêchait la mise sous tension. Cependant, j'ai bien reçu de la part de Grosbill (livré mon sous 3 jours pas mal!) l'Asus A7n8x-E Deluxe. C'est une carte complète, pas chère et qui me semble un être un très bon rapport qualité/prix. Je m'en suis malheureusement séparé trop tôt pour la tester sous GNU/Linux. Autre bonne nouvelle, je suis passé à ubuntu. J'utilisais le liveCD de temps en temps, je l'ai maintenant au quotidien. C'est facile à installer (une dizaine de questions mais il existe aussi un mode expert si on veut rentrer dans les détails). Par défaut la locale est en utf8 et de nombreuses polices dont le chinois sont installées par défaut. Ma carte son intégrée SiS735 est merveilleusement bien configurée automatiquement (chose que je n'avais réussi à faire sur debian en faisant comme ça). Par conséquent, je peux enfin jouer deux sons en même temps! J'ai installé les sensors d'après ce tutorial du forum ubuntu même si cette doc était sûrement suffisante. J'ai vraiment apprécié la FAQ et la documentation qui sont vraiment bien faites (pas comme sous débian ce qui nécessite l'arrassant épluchage de la documentation des packages). J'ai pu installer scim grâce aux conseils du site débian dédié et de ce tutorial sans problème. Je peux enfin taper du chinois sous firefox ce qui n'est pas du luxe. Aucun problème non plus avec avec l'imprimante Samsung ML-1710 qui fonctionne grâce au driver gdi inclus dès l'installation. Mon Canon Ixus 40 (le PTP est maintenant géré) est aussi reconnu sous gThumb (au passage merci au projet gphoto). C'est plus pratique que mon lecteur de carte usb pour importer les photos quoique j'ai cru lire quelque part que le protocol PTP imposait une limite de 200Mo par fichier (à vérifier). Pour finir l'esthétique, c'est le pied (ok jeux de mot un peu naze).

Seul déception le scanner Canoscan 3200f que j'ai récupéré ici n'est pas supporté par SANE. D'après leur liste Canon n'est vraiment pas une marque qui se soucie de linux ; à éviter donc pour une prochaine acquisition. A l'inverse, Epson a pratiquement tous ses scanners supportés.

dimanche 28 août 2005

Comment se faire coiffer au poteau par un (Pont) oiseau de mauvaise augure

Aujourd'hui mauvaise surprise (une de plus). Le domaine "pontoizeau.com" allait enfin se libérer après 5 ans d'occupation. Depuis 3 jours, je guettais le whois qui affichait "Pending delete" pour savoir à quel moment je pourrai enfin posséder mon nom en .com. J'ai fait une pause de quelques heures avant que je ne constate avec effroi qu'un robot s'était servi avant moi! Voilà les dégats :

  Domain Name: PONTOIZEAU.COM
  Registrar: ENTERTAINMENT NAMES, INCORPORATED
  Whois Server: whois.entertainmentnames.com
  Referral URL: http://www.entertainmentnames.com
  Name Server: DNS1.NAME-SERVICES.COM
  Name Server: DNS2.NAME-SERVICES.COM
  Name Server: DNS3.NAME-SERVICES.COM
  Name Server: DNS4.NAME-SERVICES.COM
  Name Server: DNS5.NAME-SERVICES.COM
  Status: ACTIVE
  Updated Date: 27-aug-2005
  Creation Date: 27-aug-2005
  Expiration Date: 27-aug-2006

Le temps que la propagation des DNS se fasse, le site n'était pas accessible en journée. C'est maintenant chose faite : http://www.pontoizeau.com/ vous renvoie vers de la pub sans intérêt. Mon domaine si convoité est maintenant squaté par des gens peu scrupuleux qui achètent des domaines pour le plaisir de les avoir en espérant qu'un jour quelqu'un ira le racheter. C'est une technique coûteuse et basée sur le monopôle mais bon il y a sûrement des gars du marketing qui ont vu là une manœuvre judicieuse de se faire de l'argent sans se creuser la tête.

D'après Maxime le dernier recours en cas de litige est l'icann mais il ne faut pas être pressé. Il paraît que je j'aurais pu aussi faire la même opération à savoir "acheter dès que c'est libre" avec godaddy.com. Ce sera peut-être pour une prochaine fois...

Le retour (des problèmes d'ordinateur)

L'enthousiasme d’effleurer à nouveau un clavier a vite fait place à la désillusion.

lire la suite

jeudi 31 mars 2005

How to turn Windows into Linux

Here is a link that Peter (thanks again) sent me. It is quite funny, I let you appreciate.

samedi 26 mars 2005

Expert requested - Expert requis

I am doing a css template for the redcross singapore website. I am facing a problem : when a submenu is active and I mouseover another item of my menu (I mean I go from the submenu to one item without going out of the active area) the dropdown menu does not make appear the submenu of the other item I am currently mousing over. It is a pity because the menu does not have a so natural behavior. Any idea? Of course, if you notice any other strange behavior with your browser, please let me know. Thank you

Je donne un coup de main pour refaire le template du site de la croix rouge à singapour mais je cale sur du javascript. C'est assez vicieux comme problème : lorsqu'un sous menu est actif et la souris passe sur un autre item du menu (le sous menu de home est actif et je veux afficher les sous menu de Events par exemple) la souris ne passe pas sur une zone non active, résultat le sous menu ne s'affiche pas. Il faut passer la souris à l'extérieure de la zone active pour réactiver le bazar... C'est dommage parce que même si ce n'est pas vraiment un bug, le comportement n'est pas très naturel. Malheureusement, je connais encore trop mal le javascript pour savoir si une solution peut être trouvée. Des idées? Bien sûr, si vous constatez une anomalie avec votre navigateur, faites le moi savoir. Merci.

vendredi 4 mars 2005

Debian latex ucs CJK

Here is the way I installed Latex to support unicode and CJK on debian. Download this file and read both the README.txt and the shell script for further information. I followed this procedure originally for Mac OS X and Olivier Delloye instructions. Feel free to post your comments here (english welcome).

Je voulais faire un mini howto sur latex unicode et les polices asiatiques mais je n'ai pas trop le temps de me plonger dans les docs des packages pour comprendre en détail latex alors je fais juste une archive et un script qui résume la procédure. Je me suis inspiré de ce post pour Mac OS X et je remercie Olivier Delloye pour son aide. J'ai fait cette archive dans le but de me faciliter la vie. Cela peut eventuellement reservir à d'autres. Lisez le README.txt et le script contenu dans l'archive pour plus de détails. N'hésitez pas à me donner en commentaire les problèmes que vous rencontrez.

MAJ 04 Aug 2006 00:45:48 +0200 : Quelques sites intéressants, le premier et le deuxième.

lundi 24 janvier 2005

Un cv de geek (c'est grave docteur?)

Une manière de se démarquer...

Existe-t-il quelque chose de plus fade et impersonnel qu'un curriculum vitæ sous word? Hum difficile à dire dans mon cas, je suis un arriéré datant de la version 2000. Au-delà je ne connais ne suis plus compétent. Ma petite bureautique se fait sous OpenOffice.org (00o pour les intimes) qui convient amplement à la plupart de mes besoins (un peu de propagande pro logiciel libre ne fait pas de mal).

Oui mais voilà un curriculum vitæ relève du domaine professionnel. Je suis ingénieur informaticien oui ou non? Dois-je me contenter d'un outil de secrétaire? Sûrement pas! Quelle est donc la solution ultime?

Réponse : il n'y en a pas malheureusement pas mais j'ai à vous proposer une méthode simple d'un point de vue conceptuel, un peu plus sportif d'un point pratique. Bien sûr, si vous avez des idées après la lecture de ce qui suit je suis preneur. A bon entendeur...

J'ai découvert Latex. Ce formidable outil bien connu du monde scientifique produit des documents de grande qualité. C'est le processeur de texte (on ne parle pas de traitement de texte dans le cas présent) standard pour tout chercheur et mathématicien qui se respecte. Qualité... c'est bien l'outil dont j'ai besoin. Facile à dire plus difficile à maîtriser. Latex (prononcer latèque c'est une référence au grec) a un fonctionnement spécial. Il n'est pas WYSIWYG comme les traitements de texte traditionnels. On y code des instructions qui sont ensuite lues par un compilateur adéquat. Ce dernier se charge donc de la césure des mots, espacement des signes diacritiques et autres tracasseries typographiques... Si l'on souhaite une certaine police ou une certaine taille de caractère il faut l'écrire noir sur blanc dans le code. C'est vraiment pratique et définitivement dans l'esprit Un*x (en ligne de commande) une fois qu'on maîtrise un peu la chose. En effet, une fois que l'on a son modèle de document, il n'est plus nécessaire de se rappeler quel est le menu à appeler dans l'infâme cliquodrome à rallonge... vous m'avez compris.

Autre point en faveur de Latex, il convient très bien pour faire des documents pdf. Le "portable document format" sensible amélioration du postscript (qui tend à disparaître) est lisible sur toutes les machines équipées d'un lecteur pdf, c'est-à-dire l'immense majorité des architectures existantes hormis quelques rares ordinosaures qui croupissent dans les musées. Si vous n'avez pas de lecteur de pdf installé sur votre machine je vous recommande acrobat 6 sous windows ou xpdf 3 pour GNU/Linux.

Le pdf c'est bien joli mais j'ai maintenant un site web qui se veut intégriste sur les standards web. Il me fallait donc aussi une version html/css qui passe à la validation.

Bref j'ai cherché à produire du html à partir de latex mais les outils existants (pdftohtml) n'étaient pas compatibles avec le cahier des charges que je m'étais fixé (même si le html est respecte assez fidèlement le pdf initial, il crée des frames et ne passe pas au validator). La solution pour laquelle j'ai optée réside dans la panacée qu'est xml. Oui ce format qu'on voit partout dans la presse spécialisée mais dont on ne sait pas trop quoi faire tellement il peut en faire. Ce fut pour moi une bonne occasion de relire mon rapide cours xml. Très rapide, il n'y a presque rien à dire sur xml si ce n'est que c'est un html à balisage universel qui permet de hiérarchiser l'information. Il peut décrire des données tout en spécifiant ses propres balises. Une idée qui a l'air toute simple mais prodigieusement intéressante! (Pour la petite histoire ça m'a donnée une idée de passerelle inter langage de programmation. Je pense que je vais chercher un job sur cette technologie c'est trop fun!).

Tout d'abord, un des avantages du xml d'après moi, c'est que le contenu du document n'a pas besoin d'être le même encodage que celui utilisé par le charset en local sur la machine. C'est typiquement ma situation, j'utilise un encodage ISO-8859-15 (windows utilise généralement le charset Windows-1252 mac a aussi son encodage appelmac... résultat tout ne cohabite pas forcément lire ceci et ceci) mais grâce à xml je génère des documents .html et .tex en utf-8 qui peuvent donc contenir les caractères chinois!

Pour ceux qui sont largués le charset est le nom de l'ensemble des caractères que l'on peut utiliser sur sa machine pour saisir des caractères. Le mécanisme par lequel un élément du charset traduit le caractère est un encodage d'entrée (là on joue sur les mots c'est presque la même chose). Concrètement un encodage d'entrée permet de representer les lettres tapées sur le clavier en en un code numérique (l'ordinateur ne manipule que des nombres). Traditionnellement et pour des raisons techniques, on est limité à 256 caractères. Les gens ont tenté de résoudre cette limitation de 256 caractères qui ne convenait finalement que pour l'anglais, forcément ils s'y sont pris de manière différente. Résultat, il existe beaucoup d'encodages d'entrée ce qui rend l'écriture de documents multi-langues assez problématique. Attention, ne pas confondre codage d'entrée et codage de fonte (au secours les informaticiens sont tordus!). Le codage de fontes fait la correspondance entre le nom du caractère et sa position dans la table de la fonte. Pour encore simplifier les choses on remplace souvent fonte (terme qui vient de l'anglais) par police de caractère en français. Rassurez-vous, la solution définitive à tout ce casse-tête arrivera un jour grâce à unicode qui standardisera tous les caractères des cette planète. Vous percevez donc mieux la jouissance (bon j'exagère juste un peu là) que l'on peut ressentir lors de l'écriture d'un document français/chinois.

Revenons à xml, un des problèmes majeurs en informatique est de savoir ce qu'on est train de manipuler. Petit exemple, comment dire à une machine : toto@moncourrier.com est une adresse email? Il y a l'arobase on est d'accord mais ce n'est pas très pratique car les webmasters prennent soin de truquer leur adresse mail pour déjouer les robots spammeurs. Donc on aimerait pouvoir dire : "toto at moncourrier.com (cette adresse est truquée)" est bien mon adresse mail. En xml c'est facile on crée une balise <email>toto at moncourrier.com (cette adresse est truquée)</email>. Une balise est un mot spécial du langage qui s'ouvre <ma_balise> et se ferme comme ceci </ma_balise>. La description des données devient très simple! C'est tellement simple qu'un non informaticien pourra s'interroger à juste titre : "qu'est-ce qu'il y a de si fantastique la dedans?" Réponse : les ambiguïtés ne sont plus possibles, tout le monde arrive à comprendre tout le monde et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Les débuts de l'informatique ont connu ce cruel paradoxe d'avoir emmagasiné énormément d'information mais aussi d'en avoir perdu énormément. En effet, il fallait stocker de l'information alors on a stocké chacun à sa façon bien à lui. Le jour où on a voulu échanger des informations, impossible les formats étaient différents. Pire, dans de nombreux cas les formats sont propriétaires et dominés par seulement quelques personnes. Imaginez ce qu'il est advenu (adviendra) des données une fois que ces gens ont (auront) disparu dans la nature sans laisser d'explication sur leur formats de fichier...

Ne sous estimez pas le problème! Il y a beaucoup à faire au niveau des formats de fichier. Malheureusement, beaucoup de gens se fichent de savoir comment sont stockées leurs données, ça marche et voilà... C'est une erreur induite par l'aveuglement d'une courte vue. Jusqu'à encore quelques années le fameux format .doc n'était maîtrisé que par microsoft. D'où les problèmes d'affichage que l'on rencontre lorsqu'OpenOffice.org tente d'importer un .doc. On notera le radical revirement de situation puisque microsoft a adopté le xml depuis la version 2003 de leur suite bureautique. Pourquoi lâche-t-il un monopole sur une technologie qui leur appartient? Oui c'est curieux mais ne vous y trompez pas il n'est pas devenu militant du logiciel libre pour autant! Le xml est devenu incontournable et microsoft espère donc imposer son schema xml en tant que standard pour la bureautique et prendre de cours le dangereux concurrent qu'est OpenOffice.org. Du microsoft dans toute sa splendeur... mais ne gâchons pas notre plaisir, microsoft a cédé sur le plus important!

Le problème c'est que word sans être un standard est un format par défaut adopté par "la majorité". Hé oui, le traditionnel dilemme démocratique subjectif : la plupart des gens utilise word ipso facto la majorité à raison et word devient le standard à utiliser sous peine de se faire marginaliser! Cependant, une fois que l'on a conscience du problème, on comprend combien il est impoli de forcer la main aux autres en leur imposant un format de fichier propriétaire (je croise les doigts pour que le lecteur ainsi averti abandonne définitivement cette pratique).

J'ouvre une parenthèse : vous l'avez deviné, il ne faut pas m'envoyer des fichiers sous word ou quelque format propriétaire que ce soit... du texte, du html ou du pdf (lire ceci si mon argumentation anti-word ne vous a pas suffit). Utilisez par exemple cutewriter (les instructions d'installation) pour windows (c'est un logiciel gratuit) pour convertir les documents word. Le linuxien pourra imprimer son fichier dans un .ps et le convertir avec la commande ps2pdf.

Faites le tour de votre ordinateur et regardez comme vous êtes dépendant des formats propriétaires. Laissez moi casser le mythe du mp3 par exemple. Saviez-vous que l'industrie reverse des sommes gigantesques aux laboratoires qui ont mis au point cette méthode compression? Les usagers lambdas peuvent l'utiliser librement, les spécifications sont aussi disponibles celà n'en fait pas un format libre pour autant. Lui préférer dès maintenant l'ogg qui lui est totalement libre plus performant et va s'imposer par la force des choses. Allez plus loin, et vous verrez que votre voiture ne se démonte qu'avec la clé multi-fonction-quasi-introuvable-par-le-simple-mortel-que-je-suis et qui coûte accessoirement 200 euros... Sapristi les gars du marketing m'ont encore pris pour Crésus :(. Je donne l'impression de chercher la petite bête mais la liberté n'a pas de valeur si elle ne se vit qu'à moitié!

Revenons à mon cv. Pdf ou pas... si je ne produis pas ledit document en .doc j'encours le risque de me faire houspiller et ridiculiser par les demi-dieux de l'informatique que sont les utilisateurs férus de ce logiciel. En substance ça donnerait : "un soit-disant informaticien qui sort d'une grande école et qui n'est pas foutu d'utiliser word! Même mon fils de 5 ans sait faire...".

Tout ça pour dire que faire un curriculum vitæ n'est pas si évident quand on essaye de faire les choses correctement. Paradoxalement, en voulant bien faire, on risque de froisser la susceptibilité de celui qui prend la décision fatidique ce qui n'est pas très adroit. J'espère qu'après ce texte ce dernier aura compris que mon objectif n'était pas de l'embêter, mais au contraire de lui faciliter l'accès à la lecture du document.

Bon j'en viens au fait, ma solution est la suivante :

  1. fichier xml
  2. je parse avec xsltproc et mes feuilles de style xslt pour produire du html et mon fichier .tex.
  3. Le .tex est compilé pour finalement produire un document pdf.

Bien sûr, je peux aussi produire un fichier word 2003 mais word philosophiquement ça ne passe pas. A la limite, je me pencherai sur le .sxw d'OOo si je m'ennuie :)

Je ne vous fais pas languir plus longtemps. J'attends les critiques sur mon CV et surtout des offres d'emploi sonnantes et trébuchantes!

Pour la petite histoire, ce qui m'a donné le plus de fil à retordre c'est la gestion de l'unicode sous latex pour avoir mon prénom en chinois. Comme je l'ai déjà dit plus haut, l'unicode est un ambitieux projet qui à terme permettra d'encoder tous les caractères utilisés par toutes les langues vivantes et mortes de cette planète. J'en profite pour remercier Olivier Delloye pour son aide précieuse et sans qui j'aurai cherché longtemps pour installer l'unicode. Promis, dès que j'ai un peu de temps je rédige une documentation pour debian (existe-t-elle déjà? j'ai un peu cherché et j'ai rien trouvé à part quelques newsgroups documentant la procédure pour MacOs qui diffère un peu de débian). Pascal Fresnay à qui j'ai repris le modèle de présentation, et enfin mon père pour ses conseils!

Pour ceux que ça intéresse, mon fichier xml n'est pas fait dans les règles de l'art, j'en ai bien conscience. Je le fournis à titre d'exemple mais n'importe quel professionnel bondira au plafond en voyant celà. Je n'ai fait qu'un script maison qui produit le résultat que je veux obtenir. Le xml n'est pas (encore) mon métier donc je ne m'arrête là. C'est de la bidouille améliorée rien de plus et ne pas être considérée comme un modèle absolu. Pour bien faire, il faudrait se conformer aux schemas xml standards (on sait jamais, on peut tomber sur un DRH intégriste du xml).

Voilà, reste plus qu'à trouver le job maintenant :)

dimanche 23 janvier 2005

Mon site valide xhtml strict!

J'ai bataillé avec mon javascript pour les horloges mais ça y est maintenant mon site valide xhtml strict (d'où la banière en bas à gauche). Il y a encore beaucoup à faire mais c'est un bon début.

Conséquence de tout celà, si mon site ne passe pas très bien, c'est probablement la faute à votre navigateur qui ne supporte pas bien les CSS (feuilles de style). Je ne le répèterai jamais assez, utilisez firefox

samedi 15 janvier 2005

Qu'est-ce qu'internet explorer?

(Les articles estampillés geek sont techniques. Si vous n'y comprenez pas grand chose c'est probablement dû au fait que vous n'êtes pas informaticien.)

Internet explorer est un logiciel développé par le célèbre microsoft. Il est malheureusement très répandu car complètement intégré à windows. Ce problème a d'ailleurs valu une sanction record à microsoft...

Techniquement parlant maintenant. Il faut savoir que ce logiciel n'évolue plus depuis 3 ans. Microsoft, en mal de marketing fait des économies sur les développeurs. 3 ans ça peut paraître peu, en informatique c'est une éternité. 3 ans que ce logiciel n'apporte rien à ses utilisateurs à part des patchs de sécurité.

Au niveau des fonctionnalités, ce navigateur ne permet pas de bloquer les fenêtres de pub intempestives (pop up). Il n'est pas du tout configurable ni évolutif. C'est pour moi la honte des logiciels windows.

Au niveau du rendu maintenant il est là encore très critiquable. Il ne respecte pas les standards que tentent de mettre en place le w3c. Ce navigateur si prétentieux se croît plus malin et au-dessus des normes. J'ai donc décidé de ne pas lui donner raison. Si vous utilisez internet explorer et que mon site ne passe pas très bien, je ne pourrai alors que vous conseiller l'excellentissime firefox (que j'utilise personnellement)!



Cela peut paraître surprenant de se mettre à dos la majorité des utilisateurs. Cependant, il faut savoir qu'internet est avant tout fait pour permettre au gens de communiquer. Le (x)html est LE langage qui permet de partager l'information de manière universelle. Trop longtemps les webmasters ont donné raison à ie plutot qu'aux standards, résultat le web a évolué mais les sites n'ont pas bougé.

Appelons donc les choses par leur nom : ie est un outil de mise à jour pour windowsupdate, ni plus ni moins.

Vous êtes maintenant un utilisateur averti.

MAJ : voici une étude comparative entre IE et firefox. Y a pas à dire, j'ai vraiment que ça à faire d'aller voir des sites comme ça...

dimanche 9 janvier 2005

L'affaire Guillermito

Une histoire de virus...

lire la suite