Petite précision, jbrout n'est pas un visualiseur d'image, c'est un organiseur de photos. C'est assez peu intuitif et cela et dit comme cela, ça ne doit pas évoquer grand chose au premier abord. Pour faire simple, il est basé sur des concepts originaux et puissants :

  • Renommage de la photo d'après la date et l'heure à laquelle la photo a été prise. Cela permet d'identifier la photo de manière unique. Ce n'est obligatoire mais comme nous invite à le faire l'auteur, c'est une TRES bonne pratique.
  • Utilisation des metadonnées des fichiers jpeg pour tout ce qui relève des informations tels que horodatage, keyword/tag, commentaires, thumbnails, geotag... à l'aide les parties EXIF, IPTC et commentaires du fichier jpeg.
  • Préservation des metadonnées générées à la création de la photo.
  • Application de tag ou keyword pour classer ses photos. C'est un peu comme les labels ou étiquettes de votre compte gmail. Prenons un cas concret, vous avez fait des photos de votre petite amie, vous lui appliquez lui le tag girlfriend et ainsi de suite pour tous les thèmes qui vous paraissent utiles. Ensuite, un outil de recherche puissant vous permet de croiser les critères de recherche grâce aux tags que vous avez positionnés sur vos photos par exemple : girlfriend, japon -kyoto. Cette requête aura pour résultat les photos ayant les photos de votre petite amie au japon mais pas à Kyoto! L'auteur s'est fendu d'une petite démo très sympa d'ailleurs.
  • La dernière fonctionnalité vraiment géniale c'est l'export vers votre compte picasa! Même picasa porté sous GNU/Linux ne le propose pas. C'est simple rapide et efficace. Seul bémol le nom de l'album dans picasa ne reprend pas le nom du répertoire de votre arborescence sur votre disque dur. Cependant, le monde est bien fait car picasa utilise aussi les données EXIF de vos fichiers jpg et donc les commentaires de vos photos apparaîtront aussi sur picasa!

Pour ne rien gâcher, il semblerait que le compte picasa peut être augmenté à 6GB au lieu des 250 mb initiaux. Cela reste à vérifier...

En vrac, d'autres points à vérifier ou améliorer :

  1. Apprendre à associer une touche à un tag
  2. s'assurer de la sécurisation du stockage des identifiant et password pour le compte picasa (qui sont les mêmes que ceux du compte gmail).
  3. Synchroniser les commentaires insérés dans l'interface picasa/web avec les photos de votre disque dur. Étant donné que vos photos n'ont jamais le même nom de fichier ça devrait être faisable.
  4. Affecter des touches de raccourcis clavier pour commenter les photos et appeler gimp pour enlever les yeux rouges au besoin.
  5. support du système de tag de jbrout dans l'interface web de picasa. Les tags sont des keywords stockés dans les données IPTC si j'ai bien suivi.

Le programmeur génialissime à l'origine de jbrout est Marc Lentz dont le site vaut le détour. C'est un passinné d'ubuntu et de python (pour le coup je ne suis pas surpris). De l'aide le forum et le site de l'auteur qui ne manque pas d'intéret sont aussi disponibles!

Pour résumer, voici la démarche que j'applique pour traiter mes photos :

  1. Mettre dans un répertoire séparé les photos panoramiques et les vidéos
  2. Ouvrir avec jbrout pour renommage
  3. Enlever les yeux rouges des photos
  4. Tagger
  5. Publier sur picasa

J'espère maintenant publier rapidement mes photos du Japon en utilisant ces nouveaux logiciels vraiment cool!

PS : Pour ce qui est des 6Go sur picasa web, il faut payer $25 par an. C'est marqué ici