Le Blog de Nicolas Pontoizeau

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 28 août 2005

Comment se faire coiffer au poteau par un (Pont) oiseau de mauvaise augure

Aujourd'hui mauvaise surprise (une de plus). Le domaine "pontoizeau.com" allait enfin se libérer après 5 ans d'occupation. Depuis 3 jours, je guettais le whois qui affichait "Pending delete" pour savoir à quel moment je pourrai enfin posséder mon nom en .com. J'ai fait une pause de quelques heures avant que je ne constate avec effroi qu'un robot s'était servi avant moi! Voilà les dégats :

  Domain Name: PONTOIZEAU.COM
  Registrar: ENTERTAINMENT NAMES, INCORPORATED
  Whois Server: whois.entertainmentnames.com
  Referral URL: http://www.entertainmentnames.com
  Name Server: DNS1.NAME-SERVICES.COM
  Name Server: DNS2.NAME-SERVICES.COM
  Name Server: DNS3.NAME-SERVICES.COM
  Name Server: DNS4.NAME-SERVICES.COM
  Name Server: DNS5.NAME-SERVICES.COM
  Status: ACTIVE
  Updated Date: 27-aug-2005
  Creation Date: 27-aug-2005
  Expiration Date: 27-aug-2006

Le temps que la propagation des DNS se fasse, le site n'était pas accessible en journée. C'est maintenant chose faite : http://www.pontoizeau.com/ vous renvoie vers de la pub sans intérêt. Mon domaine si convoité est maintenant squaté par des gens peu scrupuleux qui achètent des domaines pour le plaisir de les avoir en espérant qu'un jour quelqu'un ira le racheter. C'est une technique coûteuse et basée sur le monopôle mais bon il y a sûrement des gars du marketing qui ont vu là une manœuvre judicieuse de se faire de l'argent sans se creuser la tête.

D'après Maxime le dernier recours en cas de litige est l'icann mais il ne faut pas être pressé. Il paraît que je j'aurais pu aussi faire la même opération à savoir "acheter dès que c'est libre" avec godaddy.com. Ce sera peut-être pour une prochaine fois...

Le retour (des problèmes d'ordinateur)

L'enthousiasme d’effleurer à nouveau un clavier a vite fait place à la désillusion.

lire la suite