Je sors petit à petit de mon mutisme. J'ai eu du mal à défaire ma valise. A chaque fois qu'on sort un truc on se rappelle que ce machin on l'a acheté à tel endroit et il s'est passé telle histoire... Bref c'est long de tout ranger et quelque chose au fond de vous même qui vous dit : « mince j'étais bien là-bas pourquoi je suis rentré au fait?». A oui, faut que je trouve un boulot. Fallait s'y attendre, sur ce point rien ne s'est goupillé comme prévu mais mon c'est pas grave, mañana será otro día comme on dit.

Après un mois en France je me dis que ça fait quand même du bien de rentrer chez soi retrouver sa chambre et se ressourcer. Faire une cure de cerises et de gros beef steaks pour oublier le poulet... je revis :). Il faut tourner la page et se dire qu'une année géniale s'est terminée, une nouvelle aussi passionnante est à venir.

A bientôt l'Asie, ce n'est qu'un au revoir.