Le Blog de Nicolas Pontoizeau

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 24 juin 2005

Free Li Li!

Imaginez que vous soyez attiré par un pays au point de vouloir partir y étudier. Drôle d'idée vous en conviendrez. Imaginez que vous résultats obtenus au prix d'efforts constants et soutenus soient tels, qu'ils vous ouvrent les portes de cette destination convoitée. Imaginez que vous aillez appris naturellement la langue de ce pays. Imaginez que vous aillez envie de vous intégrer parmi cette nouvelle société et que vous vouliez lui offrir vos compétences. Imaginez vous près du but, pratiquement trois annèes loin de votre famille et de vos racines en train de faire un stage où vous vous êtes investi. Imaginez qu'un CON vous jalouse et invente une histoire aussi grotesque que contradictoire relayée par toute la presse. Imaginez qu'un climat d'amertume économique n'envenime l'affaire et vous avez une espionne industrielle chinoise! J'ai honte que ce pays qui souhaite accueillir les JO après la Chine soit la France. Je témoigne tout mon soutien à Li Li.

jeudi 23 juin 2005

UK - to be or not to be a leader ?

L’Angleterre sera prochainement à la présidence de l’UE (1er juillet). Voici le discours que Tony Blair a prononcé devant le parlement Européen. Présenté comme un souvent un détracteur de l’Europe il a mis en avant certains points intéressants. Morceaux choisis :

Premièrement, moderniser son modèle social. Certains ont prétendu que je voulais abandonner le modèle européen. Mais dites-moi : que vaut ce modèle social qui a 20 millions de chômeurs et des taux de productivité inférieurs à ceux des États-Unis, qui forme moins de diplômés dans les matières scientifiques que l'Inde, et où - quel que soit l'indice retenu pour une économie moderne - les qualifications, la recherche et le développement, les brevets, les technologies de l'information, loin de progresser, reculent. L'Inde va multiplier par cinq son secteur des biotechnologies dans les cinq ans qui viennent. La Chine vient de tripler en cinq ans son budget recherche et développement.

Aujourd'hui, l'Europe ne compte que deux des 20 premières universités du monde.

La raison d'être de notre modèle social devrait être d'optimiser notre aptitude à soutenir la concurrence, et d'aider nos concitoyens à se faire à la mondialisation, à en saisir les chances et à en éviter les dangers. Nous avons besoin d'une Europe sociale, c'est certain. A condition qu'elle donne les résultats escomptés.

On nous a dit comment faire. Le rapport Kok, en 2004, nous a montré la voie : investir dans le savoir, la qualification professionnelle, les politiques actives en matière de marché du travail, les pôles scientifiques et l'innovation, l'enseignement supérieur, la revitalisation des quartiers et l'aide aux petites entreprises. C'est une politique sociale moderne, ce que ne sont ni la réglementation ni la protection de l'emploi, qui sauveront peut-être quelques postes aujourd'hui, au détriment de beaucoup d'autres demain.

Ce constat est particulièrement lucide et alarmant. Pas besoin de chercher très loin pour s’apercevoir que nos filières scientifiques en France n’ont plus le prestige d’antan. Le concours EFREI qui attirait encore un millier de personnes il y a 5 ans, a été supprimé. Les promotions se sont naturellement réduites (j’ai pas de chiffre exacte mais -20% me semble être raisonnable). Et encore, le pire n’est pas au niveau de la formation, les débouchés sont catastrophiques. M Tony Blair propose un autre modèle qui ne surprend personne mais qui est largement impopulaire en France. Voici ce qu’il répond :

Puisque j'en suis à démolir les caricatures, en voici une autre : l'idée que la Grande-Bretagne serait le porte-drapeau d'une conception anglo-saxonne extrémiste de l'économie de marché, où l'on écraserait les pauvres et les défavorisés. Le gouvernement actuel a adopté son « New Deal » en faveur des chômeurs, le plus grand programme européen de création d'emplois grâce auquel le chômage de longue durée des jeunes a pratiquement disparu. En cinq ans, il a augmenté les investissements dans les services publics plus que tout autre pays européen. Il le fallait, certes, mais nous l'avons fait. Nous avons mis en place, pour la première fois en Grande-Bretagne, le salaire minimum. Nous avons régénéré nos villes. Nous avons sorti près d'un million d'enfants de la pauvreté et amélioré les conditions de vie de deux millions de retraités. Nous avons engagé une réforme profonde, sans précédent dans notre histoire, de l'aide à l'enfance, de la maternité et de la paternité. C'est grâce à la bonne santé de notre économie, non à son détriment, que nous l'avons fait.

Je fais sûrement partie de la minorité mais je pense que la Grande Bretagne arrive à un moment opportun à la présidence. Wait and see...

mardi 21 juin 2005

Vous en reprendrez bien une petite bouchée?

Je viens de tomber par hasard sur une histoire assez incroyable qui s'est passée sur le sol français. En guest star, un japonais nommé : Issei Sagawa... cannibale!

lire la suite

dimanche 19 juin 2005

Morale d'actualité

Suivant que vous serez Puissants ou Misérables, les jugements de Cour, vous rendront Blanc ou Noir Jean de La Fontaine

Cette citation n'aura jamais été aussi vraie!

samedi 18 juin 2005

Les voyages forment la jeunesse!

Pour ceux qui se pensent être blasés par la vie voici un bon lien. image représentant les pays visités
J'arrive à 7%. Bref loin d'avoir tout vu... A première vue le site se base sur le nombre de pays et pas la superficie.

vendredi 17 juin 2005

Mañana será otro día!

Je sors petit à petit de mon mutisme. J'ai eu du mal à défaire ma valise. A chaque fois qu'on sort un truc on se rappelle que ce machin on l'a acheté à tel endroit et il s'est passé telle histoire... Bref c'est long de tout ranger et quelque chose au fond de vous même qui vous dit : « mince j'étais bien là-bas pourquoi je suis rentré au fait?». A oui, faut que je trouve un boulot. Fallait s'y attendre, sur ce point rien ne s'est goupillé comme prévu mais mon c'est pas grave, mañana será otro día comme on dit.

Après un mois en France je me dis que ça fait quand même du bien de rentrer chez soi retrouver sa chambre et se ressourcer. Faire une cure de cerises et de gros beef steaks pour oublier le poulet... je revis :). Il faut tourner la page et se dire qu'une année géniale s'est terminée, une nouvelle aussi passionnante est à venir.

A bientôt l'Asie, ce n'est qu'un au revoir.

samedi 11 juin 2005

端午節 (duānwǔjié) - Fête du bateau-dragon

Cela fait un certain temps que je n’ai pas posté. Je pourrais parler de ça c’est amusant mais finalement un peu navrant (où nous mène la magie du marketing?). En fait, le calendrier chinois m'offre une bien meilleure opportunité de rompre le silence. En effet, une fête importante dans la culture chinoise à lieu ce samedi 11 juin (merci à Li JiangGan pour l’info). Facile à retenir, elle a lieu au 5ème jour du 5ème mois lunaire ce qui veut dire le 11 juin 2005 dans notre calendrier de cette année. Plus d’information sur cet excellent texte.

On y apprend l’origine des fameuses courses de bateaux-dragon (Dragon-boat) ainsi que des délicieux triangles très populaires à Chinatown (Singapore). Ces derniers sont enveloppés dans une grande feuille. De mémoire, je pense qu’à Singapour on utilise des feuilles de bananier mais c’est à vérifier. La compétition de bateau-dragon est probablement l’épreuve reine qui oppose les universités de Singapour (NUS NTU et SMU). Faire partie de l’équipe c’est vraiment être une star locale. Physiquement ce n’est pas à la porté du premier venu. L’équipe de NTU squattait souvent la salle de musculation et faisait des séries pompes, tractions torse nu aux alentours du stade… Vus leur abnégation et la difficulté de leur entraînement, j’imagine que c’est un peu comme aux USA avec le football américain : réussir dans le bateau-dragon est mieux considéré que réussir dans les études.

MAJ 17/06 : Florent me signale une autre version du mythe à l'origine de cette fête, disponible ici.

MAJ 21/06 : la compétion entre NUS, NTU, Oxford, Cambridge aura lieu le 3 juillet, Marina Promenade, de 16h à 18h. Contacter Susan (pas de ma part, je ne la connais pas) au 67906732 / 4434 / 4875, ou mail au wwwalumni@ntu.edu.sg. Bonne chance à NTU!!!