J'ai enfin revu les français de NTU (Grégory Bardet un lyonnais et Michaël Astegno qui vient de l'ENI de Tarbes) qui sont rentrés de Thaïlande hier. En fait, Pascal a été rapatrié d'urgence en France car sa blessure au bras est sérieuse mais il devrait se remettre pour faire son VIE dans 2 mois aux Philippines. Il dormait avec sa copine quand la vague a détruit leur bungalow. Par chance, ils ont pu s'accrocher à un fil téléphonique et n'ont pas été emporté. Ils ont pu être retrouvé facilement. Pendant ce temps (environ 10h du matin), Grégory et Michaël étaient en ville, faire le marché. Ils ont été alerté à temps pour se mettre à l'abri. Ils ont pas compris ce qui se passait mais ils ont suivi les locaux qui couraient vers la montagne. D'autres, montaient aux palmiers. En revenant vers la plage pour tenter de récupérer ce qu'il restait de leurs affaires, ils ont vu un vrai désastre. Des blessés et des morts par centaines. La boue atteignait 1,5 m par endroit. Ils n'avaient rien pour soigner Pascal pas même un vêtement à lui mettre sur le dos. Ils ont finalement tous réussi à se réfugier au sommet de la montagne avant que la deuxième vague n'arrive. Là haut, un psychiatre a pris en charge les blessés comme il a pu avant l'arrivée des secours. Il découpait les cachets d'aspirine et tentait tout ce qu'il pouvait avec les moyens du bords pour éviter que les plaies ne s'infectent. Ils ont été impressionné par son sang froid et choqué par tout ce qu'ils ont vu toute cette nuit là. A ce qu'ils m'ont dit, Kho Phi Phi est littéralement rasée. Le seul bâtiment encore débout avant leur départ était un hôtel de luxe dont le premier étage avait un mètre de boue.

Sur place, le principal problème maintenant, c'est l'eau. Son prix a été multiplié par 10 et plus personne n'est en mesure d'acheter quoique ce soit. La population encore valide ne vit que grâce aux secours qui ont été envoyés.

Je suis un peu étonné que l'EFREI n'ait pas tenté de ne nous contacter depuis la catastrophe. Avec Géraldine, on a l'impression que c'est le dernier de leur soucis ce qui a pu se passer dans le coin.

Voilà sinon aujourd'hui mon coloc (Chunlei) nous a préparé un repas chinois avec crabes et dumplings (饺子 jiǎozi) pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux étudiants qui viennent d'arriver à NTU (1 chinois de Malaisie, un autre de Chine, 2 coréens plus quelques amis à Chunlei). Comme à son habitude, il a préparé tout à lui tout seul et c'était super bon. Trop fort ce Chunlei!

J'ai aussi fait un petit film avec l'association des chinois de NTU (chinese society). Je vais normalement passer dans le journal télé de l'université (ma côte de popularité va monter :). C'est un petit truc humoristique pour illustrer le festival des Lanternes qui a eu lieu en novembre dernier. Je ne sais pas pourquoi il font ça que maintenant mais bon ils avaient besoin d'un étudiant étranger...