On peut dire qu'on l'a échappé belle... Un terrible tremblement de Terre (9 sur l'échelle de Richter ce qui en ferait le 5eme plus violent du siècle) est survenu à moins de 1000 km de là où j'avais décidé de passer mes vacances : les îles Langakawi et l'île de Penang (le L et le P sur la carte).

Onde de choc du tremblement de terre dans le Sud-Est asiatique

Le bilan humain est très lourd et augmente d'heure en heure. La télévision malaise indiquait environ 4 000 morts hier, ce matin on était à plus de 11 000 et maintenant on a dépassé les 13 000 en fin d'après midi.

C'est actuellement la pleine saison dans la région. La mousson est terminée sur la côte Ouest et beaucoup de touristes (moi le premier) viennent profiter des îles paradisiaques.

Des vagues de plus de quatre étages ont frappé les côtes thaïlandaises (Kho Phuket et Kho Phi Phi la plage célèbre du film « The Beach ») vers 9:10 du matin heure locale. La Malaisie (principalement Penang) se console comme elle peut en se disant qu'elle fut la moins durement touchée. Une famille d'une dizaine de personnes en train de pic-niquer sur la plage très touristique de Ferringhi à 10km au Nord-Ouest de Georgetown (principale ville de Penang qui elle se situe au Nord-Est de l'île) aurait péri ainsi qu'une dizaine de baigneurs suite à une vague gigantesque qui s'est abattue vers 1:10 de l'après-midi. Personnellement nous étions à Penang Hill en train de visiter un temple chinois lorsque la vague à touchée la Malaisie. Vers 4 heures de l'après-midi, en prenant le téléphérique qui mène au sommet de la colline nous avons appris par la télévision que l'île été inondée au Nord-Est. Comme c'était en malais on pas tellement compris plus. Par chance, nous avions écourté notre séjour. En cette période de Noël les transports sont débordées et le seul billet de retour que l'on a pu dégoter était le 26 au soir au lieu du 27 initialement prévu. Le retour fut assez chaotique. L'Etat malais a décrété l'évacuation des côtes de Langkawi, Kuala Perlis (principale ville permettant l'accès à l'archipel des Langkawi) et Penang et redoute de nouvelles secousses. Les routes étaient très embouteillées et l'on a été obligé de prendre le bac au lieu du pont pour sortir de l'île.

Nous avons eu beaucoup de chance car à deux jours près nous étions sur le bateau entre Langkawi et Penang. La vague aurait très bien pu nous emporter comme ce fut le cas de la majorité des bateaux de pêche à cet endroit.

A Singapour, les journaux ne font que répéter toutes les 10 lignes qu'aucun touriste singapourien n'a péri dans la catastrophe et que l'île est hors de danger. C'est pas très difficile à deviner : Singapour est protégée par la Malaisie au Nord et à l'Est et surtout par l'Indonésie au Sud-Ouest qui prend toutes les tempêtes venant de l'océan indien (les fameux coups de sumatra).

Voilà sinon tout s'est très bien passé. J'ai ramené plein de photos extraordinaires et je suis tout bronzé. Je posterai plus de news sur le voyage a proprement parlé bientôt.